Constantin

ROUITS

Constantin Rouits est chef d’orchestre permanent à l’Orchestre de l’Opéra de Massy depuis 2013. Il s’est forgé une belle expérience de musique symphonique en dirigeant notamment l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre Symphonique de Miskolc (Hongrie), le Janacek Philharmonic Orchestra d’Ostrava (République Tchèque) ou encore l’Orchestre Leopolis de Lviv (Ukraine). A la tête de l’Orchestre de l’Opéra de Massy, il a accompagné de grands solistes instrumentaux, comme Edgar Moreau, Sarah Nemtanu, Camille Thomas, Anaïs Gaudemard, Hervé Joulain, ou Guillaume Vincent.

Il s’affirme également dans le répertoire lyrique, d’abord comme assistant à l’Opéra de Massy dans des productions telles que Don Giovanni de Mozart, Les pêcheurs de perles de Bizet, ou La Cenerentola de Rossini, puis au pupitre comme chef à l’occasion de plusieurs tournées en France et en Espagne. Il a ainsi dirigé avec la compagnie Opéra 2001 Un ballo in Maschera de Verdi en 2015 et, en 2017, Le Barbier de Séville de Rossini, œuvre qu’il a aussi donnée à l’Opéra de Massy.

 

Constantin Rouits est également directeur musical du Sinfonia Pop Orchestra qu’il a co-fondé en 2009, un orchestre professionnel spécialisé dans la musique de film, en concert et en enregistrement. Son expérience en studio l’a mené à enregistrer les bandes originales d’une dizaine de longs-métrages français. Cette saison, Constantin Rouits dirigera le Sinfonia Pop Orchestra à l’occasion de nombreux concerts à Paris et lors d’une tournée européenne qui le mènera en Belgique et en Allemagne à l’automne prochain.

Très engagé dans le développement d’actions culturelles, Constantin Rouits a initié et mené de très nombreux projets symphoniques et lyriques à destination des jeunes publics. Il a ainsi dirigé plusieurs ouvrages lyriques avec des orchestres de jeunes et des chœurs d’enfants, dont Atchafalaya d’Isabelle Aboulker ou Les sales mômes de Coralie Fayolle, et dirigera pour la saison 2018-2019 l’Orchestre de l’Opéra de Massy dans l’opéra de jeunesse de Mozart Bastien et Bastienne.